Une journée en confinement

En tant que futurs officiers, nous nous devons de rester opérationnels. Cette période de confinement n’est en rien une excuse pour se laisser aller ou interrompre notre formation.

Face à la crise sanitaire, nous avons donc dû nous adapter. 

Tous les jours, je me lève à 6h45 et après un bref déjeuner à 07h15, je commence ma journée par 45 minutes de sport. Vers 8h30, je commence ma journée d’étude. En effet, nous recevons régulièrement des tâches à effectuer et des leçons en podcast à visionner. Nous devons évidemment  par la suite les étudier. Après une heure de pause vers midi, je reprends mon étude jusque 18h.

En fin de journée, une seconde session de sport s’impose pour se défouler, après une journée plus que productive. Nous disposons, pour ces séances à domicile, de programmes réalisés par la section sport afin de conserver notre forme physique. Après cette séance, je m’accorde la soirée pour me détendre, regarder le JT ou entretenir le contact avec mes camarades. Enfin, avant le coucher, je prépare une « to do list » pour le lendemain. 

L’adaptation au télétravail n’a vraiment pas été facile. Nous devons parfois découvrir la matière par nous-mêmes, ce qui demande énormément d’autodiscipline et de rigueur. Les choses se sont cependant simplifiées quand ce rythme est devenu une routine. La solidarité entre les étudiants est aussi très importante, chacun s’entraidant au besoin.  Les professeurs restent toutefois disponibles au besoin.

Adjudant candidat officier de carrière Loïc Vanleeuw

 

 

Face à la crise sanitaire, nous avons donc dû nous adapter

Ajouter un nouveau commentaire