Sint-Nicolas à l'ERM

Saint-Nicolas à l'ERM dans les années 1970… A cette époque, la promotion polytechnique de cinquième année d'études organise traditionnellement une fête de Saint-Nicolas au bar de l'École d'Application au bloc M. Des membres du corps enseignant et du cadre, ainsi que certains camarades de promotion qui n'ont pas été sages, reçoivent des mains du saint homme en tenue d'apparat, assisté par un père fouettard, un cadeau ludique judicieusement choisi.

La photo montre une image d'ambiance de la fête de Saint-Nicolas organisée par la 127ème Promotion polytechnique le vendredi 10 décembre 1976. Le professeur Paul-Louis Baetslé, professeur d'astronomie, géodésie et topographie et pianiste virtuose, reçoit un piano miniature, sur lequel il joue d'emblée et acclamé par l'audience, le Pampou, chant des élèves de l’École militaire.

 

Ajouter un nouveau commentaire

De Sint in de KMS

Nouvelles historiques

CHE

Un lanceur d’alerte à l’École Militaire

Dans la période d’entre-deux guerres, le début et la fin des périodes de cours des deux premières années de l’École Militaire sont annoncés de manière automatique par une cloche, mais celle-ci ne pénètre apparemment pas dans les locaux de l'École d'Application.

Dagplanning 1901

La formation des officiers est-elle aussi difficile qu'il y a 120 ans ?

C'est une vie que beaucoup d'étudiants qui étudient dans des universités civils ne peuvent pas s'imaginer, mais pour nous, c'est la réalité. Bien que ce programma soit encore plus serré...

Kantine 108 POL

24 mai 1951 : un cocktail dansant à l'ERM

Le jeudi 24 mai 1951, la directrice des clubs BELAAC organise pour les élèves de l'ERM un cocktail dansant dans la salle de jeux (rez-de-chaussée du bloc D) de 20 Hr à minuit. La tenue de ville est de rigueur.

Oudleerling

Le cas d'un ancien élève après la libération de la Belgique

Paul Gennart suit une formation d'officier à l'École d'Infanterie, à l'époque encore à Tervuren, en 1945-1946, et à l'École d'Artillerie à Helchteren en 1946. De 1946 à 1949 il sert au 2ème Régiment d'Artillerie à Köln-Dellbrück et au 1ier Régiment de Parachutistes à Tervuren et Leopoldsburg. Il est incorporé à l'Ecole militaire au sein de la 104Aème Promotion polytechnique (104A Pol) le 1 décembre 1949. Premier de sa promotion pendant tout son séjour à l'école, il termine ses études le 10 janvier 1955 avec une moyenne invraisemblable de 17,27 sur 20. Le ministre de la Défense nationale, Antoon Spinoy, le félicite "pour les brillants résultats qu'il a obtenus et son assiduité au travail".

WOII

L'ERM pendant la Deuxième Guerre mondiale

Le 8 mai, il y aura 75 ans que la Belgique a été libérée de l'occupation allemande. Nous nous retournons sur le déroulement de la Seconde Guerre mondiale pour l'École Royale Militaire.